Haïti : les pouvoirs de l'art dans Le Sang et la Mer de Gary Victor et La Belle Amour humaine de Lyonel Trouillot

Odile Gannier

Résumé


Dans cet article, l'auteure pose une question en écho aux événements de janvier 2010 : "comment écrire encore après les catastrophes ?". Elle en prend pour témoins les œuvres de Gary Victor et de Lyonel Trouillot (respectivement parues en 2010 et 2011) qui, pour l'une, raconte l'histoire d'une orpheline, Hérodiane, au parcours difficile, et rapporte, pour l'autre, l'enquête d'Anaïse, une étrangère, sur les traces de sa famille haïtienne. Odile Gannier analyse la construction de l'intrigue et des personnages, mais aussi les tonalités et les genres représentés dans les deux œuvres, ainsi que leurs multiples similitudes avec d'autres formes de production artistique (la peinture en particulier).

Mots-clés


Victor, Gary; Trouillot, Lyonel; littérature haïtienne; peinture; art

Texte intégral :

PDF


ISSN 1925-0614